En avance d’humeur

« Foie gras poêlé aux légumes sautées. C’est chez moi en soirée. »

Status : SMS sent.

Enfin seule avec son thé glacé à la pêche, elle se cala confortablement contre ses coussins et ouvrit son best-seller – “L’œil du témoin” de Sharon Sala – qu’elle commença à dévorer … Jusqu’à ce qu’un appel entrant vînt l’interrompre – précisément à la page 32 où la balle indolore provenant d’un coup de feu propulsa son héroïne dans la neige sur le trottoir.
Alexandre en ligne.
–  Salut mon ange ! En quel honneur cette invitation ?
En vérité, le spécimen était d’une jalousie maladive.
–  Eh bien, disons que nous sommes tout simplement lassés du quotidien, et qu’un peu de couleur dans l’assiette ne ferait pas de mal …
–  J’ignorais que tu cuisinais du foie gras poêlé, chérie.
–  A dire vrai … Un cuisinier me donne un coup de main. Bon, autant te dire de suite que notre cordon bleu roule en Porsche Caiman S, séduisant et non moins gentleman, tu saisis ? Je tenais à te prévenir Alex. Donc, inutile de sortir le jeu malsain de la jalousie … Oui oui, je te vois venir avec ta tronche de diable de Tasmanie mal rasé !! Et s’il y a un malaise, tu es prié de rester chez toi avec ton ballon de rugby !
Sur ce, elle raccrocha, les joues en feu.
Mais quelle mouche l’avait piquée au juste ? Alerte, les quarantièmes rugissants et les cinquantièmes hurlants ! Encore ses sautes d’humeur … Non, non, ce n’était point une histoire d’hormones, mais le fruit certain d’un vent de jalousie direction ouest qui soufflait au niveau du 40ème parallèle sud.
Elle s’affala dans le sofa, honteuse, et rassembla ses esprits. Au fond, Alex était un gentilhomme, excessivement possessif certes. Mais elle non plus n’était pas d’une douceur exemplaire, elle le reconnut. Elle ravala donc sa fierté et s’empara de son smartphone. Dieu merci, il décrochait …
–  Alex ? Euh … je suis navrée mon canari.
–  Tiens donc, serais-je le canari de la pétasse manie ?
–  Eh bien, je ne sais pas ce qui m’a pris là … le stress sans doute. Je te demande pardon … On se voit ce soir ?
–  Ecoute-moi bien chérie : d’abord, ton marmiton tu le fous à la porte.
–  Je le savais.
–  Non mais t’es sérieuse là ? Dis-moi que je rêve ! Pourquoi serait-ce à ton homme de rester chez lui avec son ballon de rugby pendant que sa …
–  Parce que je veux que tout soit parfait pour cette soirée spéciale foie gras poêlé aux légumes sautées. OK ?? Mais à tous les coups, toi tu mets le pied dans le plat.
–  Alors rassure-moi que ce seront bien les légumes qu’on va sauter.
–  Alexandre !!
Elle raccrocha, hors d’elle. Envoya valser son coussin vert pastel au loin.
Une fois de plus, Monsieur jetait de l’huile sur le feu, et tout ça pour une histoire de cuisinier … Elle hallucinait.
Mais le téléphone se remit à sonner.
Bah … tu peux aller te faire cuire un œuf, après tout.
–  Allô ?
–  Bon, on arrête d’aboyer ma puce, drapeau blanc et on oublie tout. Ce soir on dîne ensemble toi et moi. J’ai réservé une table à …
–  Non Alex, toi tu dînes seul.
–  Et ton super grand chef, tu le vires ?
–  Ce n’est qu’un cuisinier, pour l’amour du ciel !
–  Ma chérie, je ne vois vraiment pas pourquoi tu insistes. Tu aurais pu choisir une cuisinière ! … Ma mère par exemple.

Publicités

3 réflexions sur “En avance d’humeur

La bouate aux coms' (lâche-toi, c'est gratuit)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s