Fioul-lui la paix !

Zak est chauffeur de taxi à Antananarivo. C’est l’heure de la collation, pause boulettes de crevette sans crevette.

« Pétrole : le baril pourrait descendre jusqu’à 20 USD » lit-il dans les colonnes du journal qu’il étale sur le volant de son tacot. Il lit aussi que « la surproduction de pétrole, ajoutée à une demande mondiale en baisse, implique que le prix de l’or noir atteint son plus bas niveau en août. Il serait amené à diminuer davantage selon le groupe Goldman Sachs jusqu’à 20 $ le baril (…) et sur le long terme (…) »

La boulette de crevette sans crevette passe de travers. Couma ? Mais un politichien annonçait récemment une imminente énième hausse du prix du carburant ! Zak ne comprend pas. Ça lui fait gratter les c… pardon les parties zintimes.

Donc le prix du baril ne cesse de baisser, fouchtra ! Et chez lui, le prix à la pompe ne cesse de flamber. Est-ce normal ça ? Arrivé en Juin à 3730 Ariary le litre du super sans plomb, Zak serait-il davantage contraint à serrer la ceinture et se priver de ses boulettes ? Tout ça pour payer le pompiste …

Et ça lui fait gratter les zintimes parties de plus belle. Cela ne peut plus durer !

Alors, il s’en va refroidir ce morpion de pompiste qui lui suce son pognon ! Nah mais sérieux, il se moque du monde ? Gens, le prix du baril descend à 20 dollars ! 20 dollars ! Zak roule à tombeaux ouverts. Il freine à mort à la station TOTAL vous ne viendrez plus chez nous par hasard. Morpion est là, fidèle au poste devant sa pompe, serein, et dégaine son pistolet – bon du calme, après tout il a vu pire avec le kalake pourri de Remenabila.

A l’affichage, Zak lit « Essence : 3730 Ariary ». Alors, il voit rouge. Flûtain de @¢ωℜ&œφ! Hors de lui, il s’excite comme un macaque, la tête par-dessus la vitre et les jaillissures d’éclaboussures de salivures qui partent dans tout l’essence.

— Aha, super !

— Combien ?

— Imbécile, t’as pas lu les news ? Hein ? Le prix du baril ? Hein ? Alors ton foutu sans plomb, tu peux te le @¢ωℜ&œφ!

Zak redémarre en trombe et roule comme un déjanté jusqu’à Jovenna. Malheureux, il engloutit sa dernière boulette de crevette sans crevette. Il est d’une tristesse qui ne touche personne. Bonjour, 2 litres de super sans plomb siouplait et foutez-moi la paix.

Moralité : Bien souvent, du sans plomb dans la cervelle, ça fioul les nerfs en boule.

Publicités

4 réflexions sur “Fioul-lui la paix !

  1. …(suite) Comment raconter cette histoire ? Dire en même temps le délire et le simple énoncé des faits ? Pas évident ! Et pourtant nous suivons facilement ton fil jusqu’à la chute, comme si tu avais pu décoder la logique du cerveau déjà un peu fou de Zak. Sûrement parce que tu as remarqué que dans fioul il y avait à la fois « fil » et « fou » 😉
    Brève et jolie histoire !

  2. 2 l. dans le réservoir. Pas moins sinon la voiture n’avancerait pas, et guère plus parce que c’est déjà trop cher. Quand on y pense, c’est cela le désespoir. Y ajouter l’absurde : le prix de l’essence qui n’obéit à aucune logique… et l’on peut imaginer les dégats que cela peut occasionner dans la tête d’un (probable) chef de famille (nombreuse).

La bouate aux coms' (lâche-toi, c'est gratuit)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s